Français

Une banque des petits gestes écologiques

Le monde de la rareté et de la fragilité nous impose de changer progressivement de programme.

Nicolas Hulot

Le signal d’alarme lancé par la démission de Nicolas Hulot chez nos voisins français fait réfléchir et m’inspire le thème de cette semaine. Avoir au gouvernement un ministre connaissant aussi bien le thème de l’écologie était pourtant prometteur. Est-ce la politique qui doit imposer un comportement écologique ? Ne serait-ce pas d’abord une responsabilité individuelle ? La conscience écologique devrait être acquise dès l’enfance, comme on apprend les règles de la table. Quant à la politique, elle se laisse guider par l’économie. Pour ceux qui suivent ce blog, vous vous souviendrez peut-être du film “Le temps des forêts” dont j’ai parlé le 5 août. Pourquoi la politique laisse-t-elle créer ces forêts où les oiseaux ne chantent plus ? Parce qu’elles rapportent beaucoup d’argent ? C’est ça le problème de l’écologie, on n’y gagne rien sur le plan financier. C’est trop facile d’accuser les autres et de ne rien faire. On devrait peut-être créer une banque des petits gestes écologiques dans laquelle chaque individu y placerait ses acquits quotidiens…

Laisser un commentaire