Français

Le goût de la liberté

Depuis que je suis motorisée, je suis comme ce petit singe qui admire la ville de Katmandou (en haut à gauche sur la photo), je vois mieux, je comprends mieux, je vole grâce aux ailes de Scooty, et je n’ai plus peur de me perdre. Ce n’est pas de tout repos et la règle la plus importante est de ne jamais contempler le paysage pendant qu’on roule. Il faut beaucoup d’imagination pour anticiper n’importe quelle bêtise ou événement soudain qui pourrait survenir. Derrière mon casque il m’arrive de chanter au milieu du trafic parce que le goût de la liberté donne la banane… Hier c’était « Aux Champs Elysées » en remontant la Ring Road (le périphérique qui fait le tour de la ville), qui pourtant ne ressemble en rien à la célèbre avenue…

rhdr

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s