Senza categoria

Sujet Tabou

Savez-vous que, même si c’est désormais interdit, dans certains villages reculés du Népal, une femme qui a ses menstruations ne peut même pas rester dans sa maison et qu’elle doit se retirer dans une cabane pendant la durée de son cycle.

Je suis très fière qu’une de mes étudiantes aient oser aborder ce sujet dans le journal de l’école où j’enseigne. Grâce à son autorisation, voici son article ci-dessous. Je crois que tout changement ne peut venir que de l’intérieur, raison pour laquelle j’estime très important le fait qu’une jeune adolescente ose dire qu’il est temps que les choses changent.

hdrpl

Traduction :

Stigmatisation des menstruations

De nombreux changements inhabituels et importants se produisent dans la vie des adolescentes, en particulier ce que l’on appelle les menstruations. Les menstruations ne sont pas seulement douloureuses, mais elles entraînent de nombreux changements et luttent contre elles.

Dans notre pays comme le Népal, les femmes sont isolées pendant leurs règles, les femmes deviennent intouchables, elles sont restreintes à certains endroits comme les temples, la cuisine ou tout autre lieu saint parce qu’elles sont considérées comme impures.

Dans le pire des cas, en particulier dans les régions éloignées, les femmes ne peuvent pas rester chez elles, elles sont envoyées dans une cabane appelée « goths » où elles risquent d’être mordues par des serpents et où les mauvaises conditions météorologiques peuvent entraîner la mort de certaines personnes. Cette pratique du « chhaupadi » est une tradition suivie par beaucoup, qui pensent que Dieu devient malheureux si elles restent dans leur propre maison.

Mais aujourd’hui, il est temps de changer, interdire aux filles d’entrer dans leur maison, les éloigner de leur famille et les laisser dormir dans un endroit peu hygiénique est une chose inhumaine.

Afin de faire un pas en avant, nous devons sensibiliser les gens aux effets du « chhaupadi » sur les adolescentes ou aux conséquences que les femmes doivent subir pendant leurs menstruations. En conclusion, les menstruations ne devraient pas définir les endroits où il est interdit à une femme d’aller, de faire ou de rester, après tout, nous sommes tous des êtres humains égaux.

Sandra

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s