Senza categoria

4.

Quand l’inattendu colore le paysage 

Un souffle d’étonnement m’envahit

Alors j’appuie sur la gâchette

Transportant la peinture éphémère 

Rien que pour le plaisir du souvenir

Et je me remets en chemin 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s