Français

Pour son amour des mots

Le grand Charles mérite que je lui consacre une semaine. Comme le disait Flaubert, tout le talent d’écrire ne consiste que dans le choix des mots. La première chanson que je choisis sera bien sûr la Bohème. Pourquoi ? 1. Parce que c’est celle que je chantais inlassablement quand je prenais des cours de chant. 2. Parce qu’elle me rappelle combien les lycéens la chantaient volontiers (même en dehors des heures de cours) quand nous la travaillions en cours de français. 3. Parce qu’elle est intemporelle. 4. Parce que je rêve secrètement que quelque bistrot me prenne un jour un livre contre un bon repas chaud.

Qui d’autre que le jeune Kendji Girac pourrait mieux rendre hommage à ce talentueux maître des mots ?

Laisser un commentaire