Français

Des métiers bizarres

Hier, j’ai eu affaire à un employé Swisscom peu sympathique. Sans avoir rien demandé, j’avais reçu un nouveau « router ». Depuis plusieurs jours, je repoussais au lendemain l’installation, sachant que je risquais d’être sans téléphone et sans connexion internet si je m’y attaquais (ce qui s’est effectivement passé). Voilà ce qui m’amène à vous proposer cette semaine le thème des métiers. Jusqu’à ce jour, j’étais toujours impressionnée par la patience des employés Swisscom. Si cet interlocuteur était peu sympathique, c’est parce qu’il ne pouvait comprendre qu’on ne comprenne pas le jargon (fait de mots anglais loin des plaisirs littéraires) qu’il baragouinait. Son impatience, quand je lui faisais répéter ce qui pour lui était évident, est vite devenue agaçante. Je ne sais pas s’il aime son métier, on a dû oublier de lui parler du côté social de son emploi. Imaginez un peu si après moi il a dû éclairer un octogénaire ! Peut-être devrait-il se recycler et oser un métier plus original, même un peu bizarre.

Laisser un commentaire