Français

SOS Oxygène

Vous l’avez sûrement déjà compris, il me faut des défis de temps en temps… Comme j’avais déjà testé le trajet de l’école à la maison à pied en deux heures, j’ai voulu essayer à bicyclette. Si l’oxygène ne m’avait pas manqué, j’aurais peut-être pu chanter À Katmandou à vélo, on dépasse les autos… 

Aujourd’hui, n’ayant qu’une heure d’enseignement sur mon horaire, je me suis octroyée une grasse matinée, quoique la nervosité m’a plus fait tourner en rond dans mon petit studio que profiter de ces quelques heures supplémentaires. Pourquoi nerveuse ? C’est ainsi un défi, même si l’objectif n’est pas l’Himalaya, on n’est jamais sûr de réussir avant d’avoir essayer. Est-ce à cause de la pollution extrême qui règne dans la capitale népalaise que les sherpas montent si haut sans oxygène ?

Si j’ai survécu après une rencontre avec un petit veau au milieu du trafic, croisé un troupeau de vaches disséminé sur les 40 minutes du parcours, respiré l’air délicieux dans les nuages noirs derrière les gros bus, talonné les motos pour montrer que j’étais à la hauteur, je ne sais pas ce qu’en diraient mes poumons si j’osais répéter quotidiennement l’exercice… Dans tous les cas, je suis arrivée bien en avance, même assez tôt pour boire le thé au lait avec mes collègues et me rafraîchir sous le ventilateur en attendant mes élèves qui n’arrivaient pas… Aujourd’hui, on célébrait les professeurs (c’est vrai qu’ils sont les champions des célébrations ici), alors il y avait répétition pour la danse. Il y a des jours où je suis plus philosophe, alors j’ai attendu sagement et ai tout de même pu faire cours (presque quinze minutes) à des jeunes filles qui s’étaient mises sur leur 31 pour célébrer leurs professeurs. Comme c’était déjà l’heure du déjeuner, j’ai profité de reprendre un peu d’énergie à la cantine (il y avait des pâtes au menu) avant de repartir affronter la jungle urbaine.

qrf

2 réflexions au sujet de “SOS Oxygène”

    1. C’est une des routes principales, mais ici tout est mélangé, piétons, motos, voitures, camions, bus, quelques rares cyclistes, vaches et chiens…

Laisser un commentaire