Français

Samedi 26 octobre

Samedi 26 octobre – Kag Tihar – vénère les corbeaux, les messagers de la mort informateurs de Yama – on leur offre du riz

Guest House du Monastère de Namobuddha : Assise sur un vieux banc à la peinture blanche écaillée, je contemple le panorama depuis la terrasse. Un corbeau croasse, un autre lui répond. Savent-ils qu’on les célèbre aujourd’hui ? Une chèvre bêle, un coq chante, un bruit de moteur en contrebas sur la route cabossée et poussiéreuse. Le soleil caresse encore les sommets enneigés, le soir tombe…

Ça y est Scooty m’a amenée à destination… j’avais pris une bonne marge de temps, pour avoir le temps de me perdre (ce qui n’a pas manqué) car il faut parfois se perdre pour mieux se retrouver. Le dernier bout de route était plutôt sportif et les ornières profondes (presque à me faire regretter la Yamaha enduro de ma jeunesse), mais j’y suis arrivée.

Cela semble irréel d’être dans un tel calme à moins de quarante kilomètres de chez moi (Ok j’en ai fait un peu plus, mais Google Maps disait 37,5 km depuis la maison).

Je viens d’assister à la prière de l’après-midi au monastère. Les visiteurs ont le droit de s’asseoir sur les côtés et de participer à la cérémonie. Observer et écouter tous ces moines, assis en tailleur devant leur pupitre coloré, me plonge dans l’atmosphère du bouddhisme tibétain. Ils prient, ils chantent, ils boivent, ils mangent, ils parlent, ils font danser leur main, et… surprise… on nous offre aussi du gâteau. Les longues trompettes ont plus le son des sirènes que de la mélodie de Jean-Claude Borelly, les immenses gongs font vibrer ma cage thoracique, les cymbales rythment la prière et une petite clochette semble annoncer l’étape successive. Étourdie par cette immense pièce dont la couleur dominante est le rouge, ainsi que par le brouhaha de leur rituel, je regarde et écoute ébahie…

Si vous voulez voir, il vous faudra y aller car les photos sont interdites dans ce lieu sacré… et je trouve que cela devrait être partout ainsi.

Avant de vous en montrer plus, voici un autre moment magique… un lever de soleil sur Namobuddha.

burst

Laisser un commentaire