Français

Un repas pas comme les autres

Le repas est servi à 19 heures dans le bâtiment blanc, mais comme je ne sais pas où aller, je repère un couple d’Occidentaux et les suis. Le premier réflexe serait de prendre une photo, mais heureusement ici aussi c’est interdit. La scène qui s’offre à mes yeux est spectaculaire et, je vous l’avoue, un peu flippante. Comme dans le monastère, nous avons dû enlever nos chaussures (cette fois j’avais prévu et enfilé des chaussettes dans mes sandales car dès que la nuit tombe la fraîcheur s’installe). Il doit y avoir plus de deux cents moines dans cette grande salle, alignés par douzaine à leur pupitre. La dizaine de visiteurs que nous sommes s’asseyent  également en tailleur derrière des pupitres identiques sur le côté. Le regard droit, j’observe les moines, tous vêtus de leur robe rouge bordeaux. Certains sont encore de jeunes enfants (il y a une école pour les moines dans le monastère qui compte plus de 70 élèves, de la 1ère à la 9ème année, et 12 enseignants, qui sont tous des moines). Ils récitent quelques mantras, créant un brouhaha impressionnant dans cette salle à manger qui ne ressemble à aucun lieu que j’ai connu. Pendant ce temps, on nous distribue une assiette en métal. Deux moines passent avec un gros panier chargé de pains qui n’ont pas l’air complètement cuits, un autre les suit avec un bidon en fer et nous sert une louche de pommes de terre avec des légumes. Je suis rassurée quand je vois arriver une cuiller, car j’avais peur de devoir manger avec les doigts (c’est plutôt liquide). Quand on voit les moines (habitués au rituel) avaler la première bouchée, on peut manger. Je retrouve avec plaisir le goût de coriandre qui me rappelle les sapeurs culinaires de la  Colombie. C’est délicieux… Je mange lentement pour être occupée le plus longtemps possible.

Namobuddha Monastery School

Namobudda

Laisser un commentaire