Senza categoria

Moment de singeries

Non, ils ne vont pas me manquer ces sacrés singes ! Ils ont dû dormir sur les toits près de chez nous, ils étaient déjà là à la tombée de la nuit et ce matin en buvant mon café, j’avais à nouveau le spectacle de leurs singeries. Si je confesse être un peu lâche et me barricader à l’intérieur dès qu’ils mettent un pied sur notre terrasse, observer à distance me procure quelques distractions et amusements. Il m’est arrivé d’envier leur liberté pendant ces longs mois d’enfermement, même si je ne comprends toujours pas pourquoi ils préfèrent la ville à la campagne. Vu le nombre de petits que compte la tribu cette année, je doute qu’ils aient été affectés par ce que nous continuons d’appeler la crise.

Laisser un commentaire